Station de métro Berri-UQAM
2012 - Le réseau de transport souterrain de Montréal est reconnu à travers le monde, d’une part pour sa technologie qui en fait un système au fonctionnement silencieux, mais aussi pour sa qualité architecturale. Dès le départ, en effet, on avait voulu faire du Métro l’expression de la créativité des architectes montréalais; la conception architecturale de la plupart des stations des premières lignes avait donc été confiée à des architectes distincts.

Complexe de soccer au CESM
2011 - Le quartier Saint-Michel, situé au nord de l’île de Montréal, hébergeait jusqu’à récemment une ancienne carrière transformée en dépotoir. Dans le cadre d’un plan de revitalisation du quartier, un emplacement situé au nord-ouest de la carrière et le talus gazonné était désigné comme futur site d’un complexe de soccer. Les architectes ont par la suite été choisis par voie de concours.

Centre communautaire et sportif de Côte Saint-Luc
2002 - Le parc où se trouve le Centre communautaire et sportif de Côte Saint-Luc (aujourd’hui Centre communautaire et aquatique de Côte Saint-Luc) date des années 60. Aménagé au moment où la Ville de Côte Saint-Luc, en banlieue de Montréal, connaissait une croissance rapide, le parc est à deux pas d’une immense cour de triage. Entouré de terrains non construits à l’époque de son inauguration, cet espace vert, sans contexte urbain précis, était littéralement « à la limite » de la ville.

École nationale de cirque
2001 - Grâce à la vision de ses artistes et des élus montréalais, Montréal détient aujourd’hui le titre de capitale mondiale des arts du cirque. En 1995, en effet, un ambitieux projet de revalorisation voyait le jour dans un quartier défavorisé, le quartier Saint-Michel, situé au nord de l’île. Les terrains de l’ancienne carrière Miron, utilisés pendant longtemps comme dépotoir, devaient faire l’objet de deux projets parallèles. D’une part, on souhaitait aménager un immense parc urbain sur la carrière et, d’autre part, créer une Cité des arts du cirque en périphérie. Les premiers bâtiments à être implantés furent les bâtiments administratifs, les studios et les ateliers du Cirque du soleil, la salle de spectacles de La TOHU et la résidence des athlètes. En 2003, l’École nationale de cirque prenait également la décision de s’y installer et lançait un concours d’architecture à cet effet.

Collège Notre-Dame
2012 - Établi en 1869 sur le flanc nord du Mont-Royal, le Collège Notre-Dame, géré par des prêtres catholiques romains, n’a cessé de croître au cours des ans. Plusieurs pavillons se sont ajoutés, à intervalles réguliers, au bâtiment d’origine. Aujourd’hui, cet ensemble forme un prestigieux campus dont les édifices témoignent de plus d’un siècle d’architecture.

Église de la Visitation
2010 - Le site historique connu sous le nom de Sault-au-Récollet est situé au nord de l’Île de Montréal, à l’endroit où les rapides de la Rivière-des-Prairies contournent l’Île de la Visitation. L’Église de la Visitation-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie y a été construite entre 1749 et 1752 sur un emplacement occupé dès 1686 par le Fort Lorette, l’un des nombreux postes de traite de la Nouvelle-France. En 1850, l’architecte bien connu John Ostell remodelait la plus ancienne église de Montréal en lui ajoutant une travée et une façade de pierre calcaire. Au cours du 20e siècle, ce bâtiment a été déclaré monument historique classé alors que l’ensemble du lieu, était désigné Site du patrimoine de Montréal.

Étude de revitalisation des bâtiments de la Brasserie Molson

2002 - Fondée en 1786, et située à proximité du fleuve Saint-Laurent, la Brasserie Molson est la première brasserie à avoir ouvert ses portes au Canada. Des bâtiments se sont ajoutés aux constructions originales au cours des ans et constituent un important témoignage permettant de comprendre l’évolution de l’industrie de même que celle de Montréal.

Revitalisation de l’avenue Greene
2011 - Située à proximité du centre-ville de Montréal, la ville de Westmount est connue pour ses rues en pente, ses grands arbres, son architecture patrimoniale et ses résidences cossues. L’activité commerciale du quartier se concentre sur l’avenue Greene et la rue Sainte-Catherine ouest. Bien que très distinctes l’une de l’autre, ces deux artères fonctionnent comme un tout. Trottoirs animés, boutiques de luxe et atmosphère conviviale caractérisent l’avenue Greene; la rue Sainte-Catherine, par contre, est plutôt synonyme de trottoirs étriqués, commerces anonymes et bâtiments négligés.

Square des Frères-Charon
2009 - Le Square des Frères-Charon est situé à la jonction des rues McGill et Wellington, à proximité du Vieux-Montréal. Inscrit dans une trame historique datant de plusieurs siècles, le nouveau square, fait désormais partie d’un réseau d’espaces publics qui s’échelonnent le long de l’axe de la rue McGill et lient le Vieux Port au centre-ville d’aujourd’hui.

Plan de revitalisation du Square Cabot
2008 - L’ouest du centre-ville de Montréal peut être qualifié de secteur en transition. Depuis des années, le déclin économique, physique et social que subit ce quartier, aux abords du Square Cabot, se reflète dans un tissu urbain morcelé, des rues, parcs et trottoirs en piteux état et de nombreux bâtiments abandonnés.

Imaginer la Place d'Armes
2007 - L’un des plus anciens espaces publics du Vieux-Montréal, la Place d’Armes, est le premier square à être aménagé à l’européenne sur le territoire montréalais. Inscrite dans une trame urbaine serrée, cette place aux dimensions minuscules a été épurée et ramenée à sa plus simple expression. Chacun et chacune peut se l’approprier, l’apprivoiser, au gré de son imagination.

La cité-jardin de Rosemère
1993 - Rosemère est une communauté dortoir située au nord de Montréal dans un décor champêtre idyllique. Or, la construction pendant les années 70 d’une autoroute périphérique a enclavé un secteur situé au nord de la municipalité, entre les infrastructures routières et la Rivière aux Chiens. Les services municipaux n’ont jamais été amenés dans cette enclave rurale, cultivée depuis l’époque de la colonie.

Les Habitations Mile-End
2008 - Lieu d’accueil de nombreuses communautés immigrantes, le Mile End est un quartier de Montréal en pleine transition. Son emplacement, à proximité du centre-ville, et l’atmosphère de village qui y règne attirent une nouvelle population de jeunes professionnels et d’acheteurs de condominiums.

Les Habitations Prud'homme
2008 - À Montréal, le quartier Notre-Dame de Grâce se situe sur un large plateau, étroitement lié aux pentes du Mont-Royal. L’avenue Prud’homme, à la limite ouest du quartier, pourrait être qualifiée d’éclectique sur le plan de l’architecture avec ses bâtiments de styles, de hauteur et d’échelle diversifiés.

Plex de la rue Saint-Ambroise
2003 - Face à un nouveau parc créé par la ville de Montréal, lors de l’opération de revitalisation du Canal Lachine, les Habitations Saint-Ambroise donnent sur trois rues résidentielles du quartier Saint-Henri. Elles s’ouvrent également sur le canal dont la présence constitue un véritable atout pour les nouveaux projets d’habitation du quartier.

Résidence de l'Île Bizard
2012 - La Maison de l’Île Bizard donne directement sur la rive du Lac des Deux Montagnes, plan d’eau à proximité de Montréal et situé là où le fleuve Saint-Laurent et la rivière des Outaouais se rencontrent. Le projet, qui consistait à rajeunir un bâtiment existant et à en réaménager le terrain, a d’abord consisté à éliminer tous les revêtements, extérieurs et intérieurs, puis à reconstruire à neuf sur la structure existante.

La Maison d'ardoise
2010 - Situé au nord de l’île de Laval, en banlieue de Montréal, le terrain est au centre d’un lotissement relativement récent, implanté sur l’une des terres agricoles datant du début de la colonie. Le site, parcelle résiduelle irrégulière qui a conservé sa pente d’origine et son ruisseau, témoigne de la mémoire des lieux. La Maison d’Ardoise a été conçue comme une « installation » célébrant le riche passé agricole de l’Île Jésus.

La Maison des trois jardins
2000 - La Maison aux Trois Jardins, située au cœur du quartier Notre–Dame de Grâce, jouit d’un terrain beaucoup plus profond que la majorité des terrains montréalais. Cette condition particulière a permis d’y implanter trois jardins, à savoir une cour avant, une cour intérieure et un jardin à l’arrière de la propriété. Chacun de ces espaces extérieurs possède un caractère qui lui est propre, mais tous se rattachent au riche passé agricole de Notre-Dame de Grâce dont les terres, pendant plus de deux siècles, ont servi à la culture de la pomme, de la prune et du melon.

École des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal
2012 - L’ancienne École Victoria figure parmi les quelques rares écoles du 19e siècle à avoir survécu jusqu’à présent à Montréal. Lorsqu’elle ouvre ses portes en 1888, elle dessert une communauté rurale, implantée légèrement à l’extérieur de la ville. Aujourd’hui, cent vingt-cinq ans plus tard, le quartier est devenu l’un des plus densément peuplés du Canada et le bâtiment initial, conçu par l’architecte Alexander Francis Dunlop, s‘est transformé pour accueillir l’École des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal.

Centre sportif St-Laurent
2010 - Situé dans l’arrondissement Saint-Laurent, ancienne banlieue désormais fusionnée à Montréal, le Parc Marcel-Laurin compte parmi les plus importantes installations athlétiques de la métropole. Le site inclut une piste de course extérieure, des terrains de soccer, des courts de tennis, un terrain de baseball et un aréna. L’école secondaire adjacente possède un triple gymnase et une piscine pouvant accueillir des compétitions de natation. Pour le nouveau centre sportif, construit entre l’aréna et l’école, on prévoit un terrain de soccer intérieur, des installations aquatiques, un double gymnase et un centre de gymnastique. Directement accessible d’un grand boulevard, cet équipement sportif majeur vient consolider les installations déjà en place.

Pavillon McIntyre de l’Université McGill
2002 - Aisément reconnaissable dans le paysage montréalais par sa forme circulaire, le Pavillon McIntyre loge la Faculté de médecine de l’Université McGill. Construite en 1962 d’après les plans des architectes Marshall and Merrett, cette tour bâtie sur le flanc du Mont-Royal a une hauteur de 15 étages. L’enveloppe extérieure, composée de panneaux de béton précontraint et de fenêtres métalliques, a été construite selon les méthodes datant d’avant l’implantation généralisée de murs-rideaux performants. Les difficultés dues à l’infiltration d’eau et d’air se sont donc rapidement manifestées de même les problèmes causés par la condensation et les écarts de pression. Dès 1967, on se préoccupait de cette situation.

Pépinière municipale de la Ville de Montréal
2001 - La Ville de Montréal possède, à l’Assomption, une terre de 77 acres où on cultive les arbres et arbustes destinés aux rues et parcs de la métropole. La pépinière, achetée par la Ville de Montréal en 2001, était à l’origine une ferme expérimentale gérée par le gouvernement fédéral.

Hôtel de Ville de Montréal
2011 - Important monument national, l’Hôtel de Ville de Montréal a été l’un des premiers bâtiments en Amérique à être érigés comme édifice municipal. Construit entre 1872 et 1878, selon les plans des architectes Hutchison & Perrault, l’Hôtel de Ville de Montréal était sérieusement endommagé par un incendie, quarante ans après son inauguration. Il ouvrait à nouveau ses portes au public en 1922. Son toit à la Mansart, ses façades de pierre sculptées et son ornementation élaborée en font l’un des plus beaux exemples du style Second Empire au pays.

Caserne 16
2009 - Construite en 1892, la Caserne no 16 est l’une des plus anciennes casernes de Montréal encore en opération. Située à l’angle nord-est du Parc Lafontaine, majestueux espace vert dont l’importance est historique, la caserne a été bâtie sur un sol argileux de nature instable. Les travaux d’excavation qui ont mené à la construction du métro de Montréal, durant les années 60, ont par surcroît causé le drainage et le dessèchement des sols, affaiblissant de nombreux bâtiments dans les quartiers touchés.

Quartier 21 – Peter McGill
2013 - Dans nos villes de plus en plus denses, rues, trottoirs, places publiques, terrains de stationnement et autres lieux non construits sont presque tous recouverts d’asphalte ou de béton. Ce sont des matériaux malléables, durables et économiques qui offrent des avantages indéniables. C’est le cas, tout particulièrement, de l’asphalte, considéré comme le « matériau miracle » du 20e siècle, et présent plus que tout autre produit manufacturé sur la planète.

Plan de revitalisation du corridor L’Assomption
2010 - Situé dans l’arrondissement Hochelaga-Maisonneuve et facilement accessible par transport en commun, le corridor l’Assomption constitue le prochain axe de développement pour l’est de l’Île. Reliant deux zones résidentielles divisées par une cour de triage désaffectée et une zone industrielle, le plan de revitalisation proposé désenclaverait ce quartier et permettrait de mieux l’intégrer à l’agglomération du Grand Montréal.

Plan d’ensemble de Puerto Plata, République Dominicaine
2009 - Visité par Christophe Colomb au 15e siècle, le site de Puerto Plata est l’un des plus anciens établissements européens des Amériques. Importante destination touristique, au cours des années 80, la ville a été la première à se prévaloir d’un téléférique offrant de magnifiques vues sur le paysage et permettant aux touristes d’accéder directement au jardin botanique situé en hauteur, sur le mont Pico Isabel de Torres.

Plan d'ensemble de Pierrefonds Ouest
2008 - La partie ouest de Pierrefonds, située tout à fait à l’ouest de l’Île de Montréal, constitue l’un des derniers témoins de la vocation agraire des lieux. On y retrouve encore des boisés protégés, des marais et des ruisseaux ainsi que quelques fermes en production. Ce type d’environnement, désormais unique à Montréal, sert également d’habitat à de nombreuses espèces de plantes et d’animaux.

Étude de développement du pôle Duke-Wellington
2002 - La Cité du Multimédia a été créée pendant les années 90 sur l’ancien Faubourg des Récollets, devenu un important site industriel de par sa proximité au Port de Montréal. Conçue comme un incubateur pour des entreprises informatiques de haute technologie, la Cité du Multimédia a constitué un pôle d’attraction majeur pour les employeurs voués à la nouvelle économie digitale. L’aménagement du quartier s’est fait par le recyclage de plusieurs bâtiments existants et l’intégration de nouveaux édifices. Rues et trottoirs ont également été redessinés.

Les Habitations Turgeon
2013 - La construction du Canal Lachine, qui lie l’intérieur du continent nord-américain à l’Atlantique, a eu un rôle essentiel à jouer dans l’essor industriel du Canada. Abandonné pendant des décennies, le canal a repris vie grâce à l’un des plus importants projets urbains mis en place par les administrations montréalaises successives au cours des vingt-cinq dernières années. Sa nouvelle vocation est désormais résidentielle et récréative.

Les Habitations Joseph-Le-Caron
2008 - Situé à Montréal-Nord, un quartier urbanisé lors de la deuxième moitié du vingtième siècle, l’édifice Joseph-LeCaron vient compléter un îlot urbain jusque-là inachevé. Terre agricole à l’origine, le site est une parcelle de terrain, de forme trapézoïdale, qui reflète le tracé d’un important boulevard à proximité.

Les Habitations Maguire
2006 - Au 19e siècle, abattoirs et usines de transformation de la viande étaient regroupés dans le District Maguire, construit à proximité de la principale ligne de chemin de fer transcontinentale. Au 20e siècle, ce sont des manufactures liées à l’industrie textile qui s’y installent. Aujourd’hui, le District Maguire, l’un des quartiers les plus dynamiques de Montréal, voit ses anciens bâtiments industriels se transformer en espaces à bureaux où s’implantent de nombreuses entreprises de haute technologie.

Le Plex de la rue Draper
2000 - Le mot « plex » fait allusion à une typologie montréalaise unique en son genre. Apparue au 19e siècle, celle-ci correspond à une façon très précise d’organiser des unités de logement à l’intérieur d’un même bâtiment. Chaque unité est superposée à une ou deux autres; les logements ainsi obtenus sont dits de type « plex ». Tous possèdent un accès direct à la rue et à la cour, grâce à un système d’escaliers extérieurs ou en périphérie du bâtiment.

Résidence Monkland
2012 - Notre-Dame de Grâce, quartier de l’ouest de Montréal, possède un caractère résidentiel particulièrement apprécié pour ses unifamiliales et maisons en rangée. Construites de brique durant la première moitié du 20e siècle, ces maisons ornées de vérandas, porches et fenêtres en saillie créent un paysage urbain d’une indéniable valeur patrimoniale. L’étroitesse des façades sur rue engendre par ailleurs une très riche gamme de plans et volumes.

Résidence Beaconsfield
2008 - L’avenue Beaconsfield, au cœur du quartier de Notre-Dame de Grâce, à Montréal, est l’une de ces longues avenues résidentielles qui vont du nord vers le sud et qui sont reliées entre elles par des artères commerciales. Urbanisée pendant la première moitié du 20e siècle, l’avenue est bordée de maisons en rangée homogènes, agrémentées de porches de brique à deux niveaux qui se répètent d’un bâtiment à l’autre, créant un paysage urbain distinctif. Ces éléments de la façade constituent également une forme d’écran entre l’espace public de la rue et l’espace privé de la maison.

La Maison de l'horticulteur
2000 - Le village de L’Assomption, situé au cœur d’une fertile vallée agricole, est l’un des plus anciens établissements de la Nouvelle-France, ses origines remontant au 17e siècle. La Maison de l’Horticulteur, qui se trouve à deux kilomètres du village, a été bâtie sur un terrain étroit, bordé d’un côté par la rivière L’Assomption et de l’autre, par une route de campagne. La maison ressemble à une péniche de par sa forme allongée qui a permis de créer une enfilade de pièces en contact visuel permanent avec l’extérieur. Tel un bateau-mouche sur la Seine, cette maison s’ouvre sur le paysage et les méandres de la rivière.

Bâtiment de services d’eau à LaSalle
2012 - L’histoire des villes est étroitement liée à la présence de l’eau : c’est ainsi que se sont développées d’importantes civilisations dans des vallées fertiles où on disposait de suffisamment d’eau pour les besoins d’une population. Des infrastructures, souvent très élaborées sur le plan de l’architecture, ont de tout temps été érigées pour approvisionner les villes en eau.

Pavillon du parc des Vétérans
2009 - Le Centre Sud est un arrondissement montréalais de forte densité où vivent individus et familles de faible revenu. Les espaces verts sont peu nombreux dans ce quartier où la température estivale peut atteindre un niveau élevé, difficile à supporter au plus fort de l’été. La population locale n’ayant à peu près pas accès aux parcs régionaux, le Parc des Vétérans revêt une importance toute particulière dans la vie du quartier.

Pavillon du parc Hampstead
2001 - Hampstead est une banlieue de Montréal connue pour ses rues ombragées et ses maisons spacieuses. Le Parc Hampstead, situé en plein centre du quartier, constitue le principal espace public de la communauté.

La nouvelle mairie de Saint-Roch-de-l’Achigan
2012 - Saint-Roch de l’Achigan est une petite communauté rurale à quatre-vingt kilomètres au nord de Montréal. Le principal point de repère du village, son couvent historique, se voit de loin à travers la campagne. Situé au centre du village, ce bâtiment date de 1881 et possède une valeur patrimoniale qui fait la fierté des résidents.

Marché Bonsecours
2011 - Cent cinquante ans après sa construction, le Marché Bonsecours demeure l’un des points de repère les plus importants du Vieux-Montréal. Situé au cœur de ce quartier historique, sur un terrain légèrement surélevé, il offre une vue panoramique du Vieux-Port et du fleuve Saint-Laurent. Le bâtiment a été recyclé en 1990 par la Ville de Montréal; il loge aujourd’hui de prestigieuses boutiques et des bureaux de l’administration municipale.

Église Saint-Joseph de Rivière-des-Prairies
2009 - Située sur les rives de la Rivière-des-Prairies, à la pointe nord-est de l’Île de Montréal, la paroisse Saint-Joseph a été fondée en 1867. Quelques années plus tard, entre 1872 et 1875, on consolidait le cœur de ce petit hameau en y construisant une église néo-gothique et un presbytère selon les plans de Victor Bourgeau. Le clocher de l’église que l’on peut apercevoir de loin célèbre la relation entre les bâtiments religieux et le paysage environnant. Aujourd’hui, le centre du village est considéré comme un site historique d’importance nationale alors que l’église et le presbytère, bien qu’ayant perdu certains de leurs éléments d’origine, sont classés monuments historiques.

Plan de revitalisation du centre-ville de Salaberry-de-Valleyfield
2011 - Située au carrefour du fleuve Saint-Laurent, du lac Saint-François et de trois canaux historiques, Salaberry-de-Valleyfield jouit d’un emplacement stratégique unique. L’une des premières villes à posséder une centrale hydroélectrique dans l’histoire du Canada, Valleyfield a connu, à une certaine époque, un essor industriel remarquable grâce à l’abondante présence de l’eau sur son territoire. Ses manufactures textiles ont longtemps dominé le paysage; elles ont également été l’un des hauts lieux de la lutte ouvrière du Québec au vingtième siècle.

Revitalisation de la rue Ste-Catherine Ouest
2010 - Située à proximité du centre-ville de Montréal, la ville de Westmount est connue pour ses rues en pente, ses grands arbres, son architecture patrimoniale et ses résidences cossues. L’activité commerciale du quartier se concentre sur l’avenue Greene et la rue Sainte-Catherine ouest. Bien que très distinctes l’une de l’autre, ces deux artères fonctionnent comme un tout. Trottoirs animés, boutiques de luxe et atmosphère conviviale caractérisent l’avenue Greene; la rue Sainte-Catherine, par contre, est plutôt synonyme de trottoirs étriqués, commerces anonymes et bâtiments négligés.

Réaménagement de la rue Chabanel
2009 - Le district Chabanel a été créé pendant les années 70, sur des terrains situés, à l’époque, légèrement en dehors de la ville. Montréal était alors connue pour sa vitalité dans le domaine du textile et du vêtement et le district permettrait de regrouper, le long d’une artère d’un peu plus d’un kilomètre, les principaux manufacturiers du secteur textile. Ceux-ci étaient logés dans des bâtiments massifs, aux façades de béton répétitives, érigés de part et d’autre de la rue Chabanel dans l’absence presque totale de réglementation. Étrangement, ces symboles d’un capitalisme débridé ressemblent à s’y méprendre aux pires bâtiments de l’époque soviétique.

Charrette de design urbain pour le quartier Bellechasse
2008 - Légèrement surélevé par rapport aux quartiers voisins, le District de Bellechasse constitue un belvédère urbain fort apprécié pour ses vues panoramiques et ses couchers de soleil. Ancienne zone industrielle, aujourd’hui à l’abandon, le district a été marqué, à travers les ans, par la présence d’importantes infrastructures de transport, la ligne du Canadien Pacifique, l’ancien terminus de tramway Saint-Denis, le Garage central d’autobus de Montréal et le Viaduc Van Horne. Le site est unique avec ses vieux bâtiments aux lignes courbes, conformes au tracé de la voie ferrée, ses entrepôts désaffectés et ses terrains vagues.

Étude de revitalisation des bâtiments de la Brasserie Molson
2002 - Fondée en 1786, et située à proximité du fleuve Saint-Laurent, la Brasserie Molson est la première brasserie à avoir ouvert ses portes au Canada. Des bâtiments se sont ajoutés aux constructions originales au cours des ans et constituent un important témoignage permettant de comprendre l’évolution de l’industrie de même que celle de Montréal.

Les Habitations Wilson Monkland
2013 - Le Village Monkland est un quartier situé à l’ouest de Montréal, de part et d’autre de l’avenue Monkland qui semble descendre tout droit du Mont-Royal. Restaurants et commerces de tous types s’y retrouvent.

Duplex de l'avenue Harvard
2008 - Dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal, les façades de brique, qui caractérisent ses longues avenues résidentielles, se succèdent harmonieusement les unes aux autres. Le Plex de l’avenue Harvard est lui aussi fait de maçonnerie, mais la brique rouge est posée en alternance avec la brique noire, donnant l’illusion de volumes qui glissent les uns sur les autres par rapport à l’alignement de la rue. La façade est animée par les fenêtres en saillie et les balcons de même que par les deux entrées.

Les condominiums Clark-Bernard
2004 - Les quartiers historiques de Montréal doivent leur forme urbaine aux pratiques instituées à l’époque de la colonie française. Les terres, divisées au dix-septième siècle en de longues et étroites parcelles, appartenaient à de nombreux propriétaires qui tous avaient accès à un cours d’eau ou à un chemin de desserte. Cette implantation très particulière des terres agricoles du Québec a laissé son empreinte sur le territoire montréalais; une succession d’îlots, peu profonds, ont déterminé le tracé de longues avenues résidentielles, entrecoupées de rues commerciales, très courtes.

Les Habitations Georges-Vanier
1994 - Situé à proximité du centre de Montréal, le quartier de la Petite Bourgogne s’est vu imposer, au cours des années 60, des pratiques de « renouveau urbain » d’une grande brutalité en vue d’opérations de reconstruction majeures. Rue après rue, les modestes maisons en rangée, typiques des quartiers ouvriers de la fin du 19e siècle à Montréal, ont été rasées et, avec elles, toutes traces du passé.

Résidence Lansdowne
2012 - L’avenue Lansdowne, perpendiculaire au mont Westmount, est reconnue pour son architecture patrimoniale et sa topographie toute particulière. Elle témoigne de l’histoire de la ville de Westmount, enclave anglo-saxonne au cœur du Canada français.

Résidence Minton Hill
2004 - Au cœur de la chaîne des Appalaches, tout près de Montréal, les Cantons de l’Est sont particulièrement prisés pour la douceur de leurs paysages naturels et agricoles. Connue à l’origine sous le nom de Lakeview Lookout (Belvédère du lac), la colline Minton Hill surplombe le village de North Hatley et domine le lac Massawipi. Ce lieu spectaculaire, longtemps fréquenté par de jeunes couples en voyage de noces, a été choisi pour y aménager la Résidence Minton Hill.

Les résidences Montfort et Massawipi
1995 - Les résidences Montfort et Massawipi sont deux projets construits par Gavin Affleck, il y a plusieurs années. Ces projets datent d’avant son association avec l’architecte Richard de la Riva.

conception + réalisation : volume2.ca