Résidence Monkland
2012 - Notre-Dame de Grâce, quartier de l’ouest de Montréal, possède un caractère résidentiel particulièrement apprécié pour ses unifamiliales et maisons en rangée. Construites de brique durant la première moitié du 20e siècle, ces maisons ornées de vérandas, porches et fenêtres en saillie créent un paysage urbain d’une indéniable valeur patrimoniale. L’étroitesse des façades sur rue engendre par ailleurs une très riche gamme de plans et volumes.

--
La stratégie volumétrique utilisée pour la Résidence Monkland tire son inspiration des maisons avoisinantes. Le bâtiment se compose de deux volumes rectangulaires : l’un englobe l’entrée principale et les espaces de circulation alors que l’autre abrite les aires de séjour. Le premier a un revêtement de brique de couleur noire alors que le second volume est de brique rouge. À chacune des extrémités se trouvent de généreuses ouvertures assurant le contact entre intérieur et extérieur. L’intimité de la famille est assurée grâce à des façades latérales, presque totalement opaques.

À l’intérieur de la maison, la jonction entre les deux volumes crée un espace vertical éclairé par des puits de lumière. Cette aire ouverte sur deux étages permet de s’orienter par rapport aux principales pièces de la maison; au rez-de-chaussée, cuisine, salle à manger et séjour donnent directement sur le jardin.
RETOUR
conception + réalisation : volume2.ca