Centre communautaire et sportif de Côte Saint-Luc
2002 - Le parc où se trouve le Centre communautaire et sportif de Côte Saint-Luc (aujourd’hui Centre communautaire et aquatique de Côte Saint-Luc) date des années 60. Aménagé au moment où la Ville de Côte Saint-Luc, en banlieue de Montréal, connaissait une croissance rapide, le parc est à deux pas d’une immense cour de triage. Entouré de terrains non construits à l’époque de son inauguration, cet espace vert, sans contexte urbain précis, était littéralement « à la limite » de la ville.

--
Lors de son ouverture, on y retrouvait quelques petits équipements sportifs, un pavillon rattaché à une piscine extérieure et une pataugeuse. En 2000, nous avons élaboré un nouveau plan d’ensemble qui y recommandait la construction, en trois étapes, d’un gymnase, d’un centre aquatique avec piscine intérieure et d’un centre communautaire. Les équipements existants sur le site devaient être conservés.

Le parti architectural adopté pour la première étape, le gymnase, a tenté de résoudre la différence d’échelle entre le pavillon existant, de 9 pieds de hauteur, et le gymnase projeté, de 35 pieds de hauteur. Le mur de brique du nouveau bâtiment donnant sur la rue est à sa hauteur maximale : il signale la présence du lieu, important pour la communauté. La façade latérale diminue graduellement en hauteur pour se rapprocher du volume du petit pavillon situé dans le parc, à l’arrière.

L’entrée principale du gymnase se trouve de ce côté de même que des salles d’exercice et une cour extérieure. Lieu multifonctionnel devant servir à des activités sportives, des événements communautaires et des occasions spéciales, le gymnase s’ouvre sur l’extérieur grâce à une fenestration généreuse. Les planchers sont de bois franc; les murs et le plafond sont eux aussi revêtus de bois, ce qui crée une ambiance particulièrement chaleureuse à l’intérieur.

Les poutres maîtresses du toit, auxquelles sont rattachées des structures secondaires de bois recyclé, sont faites d’acier. Le pontage est recouvert de bois d’épinette, au fini mat, qui reflète la lumière provenant des appareils d’éclairage indirect dans le but de prévenir les problèmes d’éblouissement. Des écrans de métal perforé, placés devant les fenêtres, permettent un contact visuel avec l’extérieur tout en bloquant les rayons de soleil qui pourraient gêner les utilisateurs du gymnase.
RETOUR
conception + réalisation : volume2.ca